FeedStim® Poultry

Pourquoi utiliser FeedStim® Poultry ?

Aux États-Unis, les coûts du stress thermique en volailles s’élèvent en moyenne à plus de 140 millions de dollars américains par an (St-Pierre et al., 2003). La gestion du stress thermique est un réel enjeu économique pour la filière avicole.
Le stress thermique impacte non seulement le bien-être des oiseaux mais il affecte aussi la consommation alimentaire et l’efficacité de la digestion. Les performances (GMQ, Indice de Consommation, taux de ponte) et la santé des animaux sont dégradées.

Mode d’action

Pour soutenir les volailles en période chaude et humide, le groupe CCPA a mis au point FeedStim® Poultry.
En agissant sur les conséquences du stress thermique, cette solution contribue aux défenses naturelles des volailles y compris au niveau intestinal.
FeedStim® Poultry assure ainsi confort et bien-être aux animaux et par conséquent, optimise les performances.

Preuves à l’appui

Efficacité prouvée en poulets de chair

Amélioration des performances zootechniques

Essai Station de Recherche, Tchéquie, 2019.
Nombre d’animaux : 135 poulets (Cobb 500), 12 répétitions, performances entre 28 et 35 jours en condition de stress thermique.

Amélioration des indicateurs comportementaux

Essai Groupe CCPA, Station de Recherche Expérimentale, 2020. Nombre d’animaux : 16 parquets de 5 poulets (Ross 308) puis 4 à partir de J 21 en condition de stress thermique (T°C >30°C). Ecart entre le témoin et la supplémentation FeedStim® Poultry.

Efficacité prouvée en pondeuses

Essai Groupe CCPA, Station de Recherche Expérimentale, 2012.
Nombre d’animaux : 96 poules pondeuses ISABROWN en condition de stress thermique (T°C >30°C) pendant 4 semaines.

Le saviez-vous ?

L’accélération du rythme respiratoire est le principal mécanisme de thermorégulation des oiseaux. Ainsi, ils sont très sensibles à la température ambiante et au niveau d’humidité de l’air.

Le stress oxydatif généré par les fortes chaleurs, altère la santé et le bien-être des oiseaux et entraîne des altérations cellulaires. La membrane du tube digestif peut être atteinte, son intégrité altérée. Elle remplit alors moins bien ses fonctions de digestion des nutriments. Toxines et bactéries peuvent passer du tube digestif au reste de l’animal (« syndrome » leaky gut).


Composition et mode d’emploi

Principes actifs

  • Extrait de Scutellaria baicalensis
  • Curcuma

Recommandations d’usage

  • Incorporation dans l’aliment en continu, pendant les périodes de stress thermique constant ou chronique
  • Démarrez 5 jours avant les périodes de chaleurs présumées