Supplémentation en micronutriments chez les porcs et les truies en croissance-finition

Abstract

La modification de l’apport en micronutriments pour faire face à l’augmentation du stress oxydatif (vitamines E, C et métabolites secondaires des plantes, Cr, Zinc, Se) ainsi que l’ajustement des donneurs de méthyle (bétaïne) peuvent être bénéfiques dans des conditions de stress thermique. Les effets positifs découlant de la supplémentation de ces micronutriments sont liés à leur capacité à améliorer l’altération de l’intégrité du tractus gastro-intestinal induite par l’hypoxie et l’inflammation qui en découle (locale et systémique), ou à annuler les effets négatifs du stress thermique sur l’état de l’insuline. En isolation, la supplémentation en bétaïne semble être efficace pour le succès reproductif des truies gestantes en raison de la réduction de l’homocystéine (activités du donneur de méthyle) et des performances de lactation. Toutefois, son utilisation dans les régimes de croissance et de finition a des effets limités et parfois négatifs

  • Auteur : Dr Panagiotis SAKKAS
  • Date de publication : 26/02/2020

Déclaration de l’auteur

Cette revue évalue la littérature scientifique publiée sur le sujet de la supplémentation en micronutriments chez les porcs soumis à un stress thermique à la date de sa rédaction. Les conclusions de la littérature ne reflètent pas nécessairement les pratiques de CCPA et nos spécialistes peuvent directement conseiller nos clients sur les stratégies nutritionnelles les plus rentables en fonction de leurs expériences sur le terrain.

Obtenir la publication

Remplissez le formulaire ci-dessous pour en faire la demande